Litige avec la nounou : comment gérer et que faire ?

Il se peut que le courant ne passe pas entre vous et la nourrice. Vous n’été pas satisfait de son travail et votre relation se détériore. Il faut réagir vite, c’est de la prunelle de vos yeux dont il s’agit. Mais il ne faut pas se précipiter non plus, avant toute tentative devant la justice, il va falloir connaître les démarches pour régler le litige. D’abord, il est toujours préférable de régler le problème à l’amiable. Le conseil des prud’hommes serait utile que si la première tentative a échoué.

Recours à l’amiable

La démarche à l’amiable consiste à régler le litige en tête à tête avec la nounou. Peu de parents le font, ils sont tellement en colère qu’ils se précipitent d’entamer un recours à la justice directement. Une démarche parfois longue et coûteuse. Il est recommandé de régler le problème à l’amiable. Envoyez une lettre de convocation avec accusé de réception à votre nounou. Au cours de cet entretien, exposez-lui votre mécontentement et surtout les motifs éventuels qui vous poussent à son licenciement. C’est seulement après cette rencontre a l’amiable que la procédure de justice doit être effectué, si le problème n’est pas encore été réglé bien sûr.

Le conseil des prud’hommes

Le premier démarche n’a pas porté ses fruits, il vous faut alors le conseil de quelqu’un d’autre pour régler le problème. Le service des prud’hommes spécialistes dans les relations d’employeur à salariée vous sera utile. Vous avez le choix de demander conseil à des prud’hommes qui se trouve près de chez vous, si la garde a eu lieu dans votre domicile. Ou sinon a des prud’hommes le plus près de chez la nounou si la garde s’effectuait chez elle. Mais aussi auprès de  conseil des prud’hommes sur laquelle le contrat a été signé. Une liste des coordonnées des conseils des prud’hommes est disponible aux services départementaux du travail ou dans les Pages jaunes.

Faire appel à un avocat

Est-ce obligatoire ? Non bien sûre ! Ce n’est pas obligatoire, vous pouvez présenter votre dossier vous-même devant les instances. C’est moins couteux, car vous n’aurez à payer que 35 euros pour le timbre fiscal. Pourtant, il est préférable de prendre un avocat. Il vous aidera à remplir avec justesse le formulaire des prud’hommes ; c’est son métier. En plus, les prix sont connus dès le premier entretien donc il n’y aura pas de surprise. Et si vous un faible revenu, vous pouvait bénéficier d’une aide juridictionnelle.